Urban Decolonization : Appel à participation les 17 et 18 août 2024

La première année du projet, Vis à Vis- Contre la haine en ligne, analysait les stéréotypes qui circulent en ligne sur la riche diversité qui compose la population belge et a également constaté que l’histoire coloniale, et ses conséquences sur le racisme actuel, n’était que trop peu abordée : https://contrelahaine.be/visavis-1ere-edition.

→ Afin de répondre aux besoins qui ont émergés ces deux premières années, Sustainable Communication (S-Com www.scom.eu) s’est associée avec 3 partenaires européens en Italie, Espagne et Allemagne pour créer le projet Urban Decolonization (UDEW) pour travailler à la contextualisation et à la décolonisation de l’espace public avec de jeunes citoyen⸱nes des 4 pays partenaires.
Le projet UDEW est désormais lancé, découvrez ses premières activités :

Le projet participatif européen Urban Decolonization est à la recherche de jeunes entre 18 et 30 ans, motivé·es pour partager leur vécu et leur regard sur l’histoire coloniale belge autour de son omniprésence actuelle dans l’espace public bruxellois.  

  • Urban Decolonization donne la parole à des jeunes citoyen·nes sur des réalités complexes telles que l’histoire de l’immigration, le racisme, l’impérialisme, l’histoire de l’esclavage, les droits des femmes et des minorités, la propagande du XXe siècle et l’utilisation actuelle des médias.
  • Ce projet dure 2 ans, en même temps à Bruxelles, à Séville (Espagne), à Padoue (Italie) et à Dresde (Allemagne) avec l’organisation de différents événements autour du passé colonial européen. 
  • Certain·es des participant·es auront la chance d’assister à la conférence finale à Dresde, en Allemagne.
  • Urban Decolonization organisera la création collective de formations-pilotes avec d’autres associations spécialisées dans les questions de droits humains et la réalisation d’une campagne de sensibilisation sur l’enseignement du fait colonial. 

Dans ce cadre, le partenaire belge du projet, Sustainable Communication (S-Com) cherche des volontaires de 18 à 30 ans, les après-midis du 17 et 18 août 2024 de 13h à 17h pour participer aux premières étapes du projet : Il s’agira de cartographier des lieux symboliques de l’histoire coloniale à Bruxelles. Les participant·es choisiront les vestiges ou œuvres récentes à propos desquels ils souhaitent parler, en lien avec leur expérience personnelle.

Les participant·es peuvent être des personnes déjà très expertes de l’histoire coloniale belge, directement concernées, comme des personnes tout à fait novices sur ces questions, l’important est d’inscrire ces œuvres dans un contexte nouveau et d’y associer le vécu des Bruxellois·es.   

Cela t’intéresse? N’attends plus, tu peux t’inscrire avec ce formulaire, tu seras rapidement recontacté·e :

Pour toute information complémentaire sur le projet et ces deux premières journées : oliviero.aseglio@scom.eu