24 avril 2024 – Événement racisme en ligne

Le 24 avril dernier, lors d’une journée de sensibilisation sur le racisme en ligne, nous avions le plaisir de recevoir Marie-Fidèle Dusingize, sociologue et spécialiste des identités afro-descendantes et Ntumba Matunga, journaliste et fondatrice de la page Tétons Marrons, pour nous partager leur expertise et expérience des agressions racistes sur les réseaux sociaux. Le débat était animé par Mac Coco de Fatsabbats.

Cet événement au Muntpunt était aussi l’occasion de présenter le projet CyberSafer dans son ensemble, les futurs ateliers pour les jeunes victimes de racisme en ligne (18 à 24 ans) et les résultats des 5 journées de micro-trottoirs réalisées par S-Com et Fatsabbats à Bruxelles et à Liège.

Ce moment de sensibilisation était important parce que les jeunes sont aujourd’hui connecté·es en permanence sur différentes plateformes numériques, pour entretenir des liens avec leur entourage, pour travailler, pour s’informer ou pour militer et le confinement dû à la crise sanitaire a encore accentué cette réalité.

Nombre d’entre elles·eux se retrouvent confronté·es à des formes de cyberhaine, sexiste, LGBTQIA-phobes, raciste et/ou xénophobe.

Sur Internet, les messages racistes et LGBTQIA-phobes sont partagés rapidement et à grande échelle, ce qui peut amplifier leur impact et leur visibilité. Lorsque le racisme et les autres formes de discriminations en ligne sont tolérés ou ignorés, cela contribue à les normaliser voire les renforcer. Les personnes touchées en subissent des conséquences graves pour leur bien-être psychologique et émotionnel, comme un sentiment d’isolement, de peur, de dépréciation de soi et même des effets physiques comme le stress et l’anxiété. Ce phénomène nuit aussi en général à la cohésion sociale et à la solidarité au sein d’une société aussi multiculturelle et multiconfessionnelle que la société belge.