1er mars 2024 – Premier micro-trottoir à Schaerbeek

Dans le cadre du projet CyberSafer nous organisons cinq après-midi à la rencontre des citoyen·nes à Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode, Bruxelles, Molenbeek, Saint-Gilles et Liège afin de solliciter leurs opinions et expériences à propos du racisme en ligne. Ce 1er mars 2024 c’était notre premier après-midi de micro-trottoirs. Douze personnes racisées (négativement) ont accepté de nous répondre, de manière anonyme, comme prévu par le projet. Nous les remercions pour leur confiance et leur témoignage éclairant. 

Toutes les personnes interrogées ont déjà été témoins de propos racistes sur Internet, certaines en ont également été directement victimes. La majeure partie considère que les plateformes ne font pas suffisamment pour protéger les utilisateur·ices des propos haineux en ligne voire l’encouragent. 

Les participant·es au micro-trottoir s’accordent également sur le fait que les auteur·rices de propos racistes agissent avec un grand sentiment d’impunité en profitant de l’anonymat ou de la distance générés par les réseaux sociaux. Cela n’exclut cependant pas qu’elles·ils ont aussi été témoins ou victimes de racisme dans la vie “hors ligne”. 

Les messages de soutien aux personnes victimes de racisme étaient nombreux, nos répondant·es souhaitaient les valoriser dans leur estime d’elles·eux-mêmes, leur expliquer qu’elles·ils ne sont pas responsables, ne sont pas le “problème” et les encouragent à en parler autour d’elles·eux. 

Il s’accordent aussi sur le fait qu’il conviendrait d’éduquer les auteur·rices de racisme, les poursuivre en justice lorsque c’est possible, même si le recours à la police semble être une solution difficilement applicable et trop peu efficace,  et enfin leur conseillent  d’ignorer ou de bloquer les responsables pour s’en protéger.

Si vous voulez lire la retranscription de ces rencontres dans la rue, vous pouvez les télécharger ici :